Histoires de ventre

Le ventre a fait son choix! C’est l’histoire du ventre de Rosmarie Züger qui gagne.

Écoutez votre ventre: surprenantes et authentiques, ouvertes, les histoires de ventre personnelles nous ont étonnés, amusés et nous ont fait réfléchir. Encore un grand merci pour toutes les histoires que vous nous avez envoyées et à celles et ceux qui nous ont fait partager leurs moments «ventraux». Nous nous sommes décidés et avons élu une histoire de ventre issue du simple quotidien. Rosmarie Züger nous a convaincus par la simplicité de son histoire puisée directement dans la vie quotidienne. Toutes nos félicitations!

 

Une journée de liberté chez Rosmarie Züger!

Aujourd’hui, j’ai pris une journée de liberté pour faire du shopping, et mon ventre m’a dit: Carpe diem, avec un peu de chance, la femme de ménage va s’occuper de la maison à ta place. C’était un magnifique vendredi, et le ménage peut attendre…


Merci à Nathalie Schaller poure cette histoire personelle !

Mon ventre m’a fait 4 fois le plus merveilleux des cadeaux : 4 merveilleux enfants. 2 garçons et 2 filles qui ont maintenant 23, 22, 19 et 16 ans. Quel bonheur de les voir grandir et s’épanouir et de penser que tout ce bonheur et né de mon petit bidon. Ils sont toute ma vie et celle de leur papa que j’aime toujours autant depuis 26 ans maintenant.

Voici une photo de moi et de mon ventre qui m’a offert 4 merveilleux enfants, cette photo a été prise en 1993 quelques jours avant la naissance de Baptiste , en 1994 est né Julien, en 1997 Mathilde et en 2000 notre petite dernière Camille.

 


Merci à Christine Bertholet pour cette histoire !

Quand ça gargouille, je mange un LC1 et je m’allonge 5 minutes et ça va déjà mieux…..

 


L’ histoire de ventre de Chantal Denervaud !

44 kilos… arrêt de la cigarette: + 20 kilos… opération de la colonne vertébrale: un disque enlevé, une prothèse…. est-ce que ceci est dû à mes 4 grossesses? Ma prise de poids rapide et surtout sur le ventre (en 1mois)? Puis infarctus!!! A 47 ans!!! Alors pour mon chéri, mes enfants, mes petits-enfants: hygiène de vie!!! Marche et repas équilibrés. Mon ventre me REMERCIE!!! La vie est belle !!!

 


Merci à Bahri Faycal poure cette histoire de ventre !

Enfant, j’avais toujours tendance à manger beaucoup, presque compulsivement. Frites, pain, chocolat, fromage, biscuits, cacahouètes : dès que je trouvais quelque chose de bon, je ne pouvais plus m’arrêter d’en manger ! A l’adolescence, j’ai pris du poids, et j’ai compris qu’il y avait un souci dans mon alimentation. Souvent mon ventre me disait « stop », mais ma tête m’incitait à continuer. Un jour, j’en ai parlé à une amie qui m’a dit : « On dirait que tu veux emmagasiner le plus possible tout ce qui t’est agréable. » J’ai beaucoup réfléchi et j’ai compris : dans mon parcours, le bonheur avait été parfois difficile à acquérir et j’avais peur qu’il ne m’échappe. Du coup, je mangeais frénétiquement les bonnes choses par peur qu’elles s’enfuient !

Read more


L’ histoire de ventre de Chloé Petit !

Un jour avant mon accouchement, je décide de m’accorder un petit plaisir auquel je n’avais plus eu droit pendant des mois : un canapé au saumon fumé. Je me rends dans ma boulangerie habituelle, mais déception ! Il n’y a que des canapés aux asperges… Mes papilles et mon ventre étant fort déçus, je vais dans une boulangerie dans laquelle je ne me rendais jamais. Et là, bonne surprise ! Des canapés au saumon ! La vendeuse me sert et je regarde par hasard le badge sur lequel est inscrit un prénom inhabituel et ravissant. Une fois rentrée à la maison, je parle de ce fameux prénom à mon mari, en lui disant que je l’adore… Ma fille, née le lendemain, porte le prénom de la vendeuse. Grâce à mon estomac et à mon envie de canapé au saumon !

 


Merci à Erika Karakoc pour cette histoire ! 

La derniere fois que j ai écouter mon ventre c était quand j étais enceinte c est une sensation tellement magnifique c est le moment de la vie d une femme ou son ventre est le plus important.

 

 

 

 


Merci à Karen Droux pour cette histoire personelle ! 

Je fais partie des gens qui sont très soucieux de tout bien faire, parfaitement, et qui se donnent à 100% dans tout ce qu’ils font. C’est bien, mais il y a un mais, le stress, les inquiétudes et les doutes me tordent le ventre depuis toujours.
Je n’arrivais pas à manger avant chaque épreuve et j’en devenais complètement malade. Je partais à l’école nerveuse et le ventre vide!
C’est une connaissance qui m’a fait remarquer que si je voulais avoir toutes les capacités mentales dans tout ce que j’entreprenais, il fallait que je m’occupe de mon corps! Mon ventre vide ne pouvait pas aider mon cerveau! Il fallait trouver un aliment que mon corps allait accepter et c’est une amie grecque qui m’a parlé du yaourt nature avec un tout petit peu de miel liquide qu’elle prenait depuis toute petite au petit déjeuner! Chaque matin, j’ai donc maintenant mon yaourt avec du miel, je bois mon thé et écoute de la musique : je me donne ainsi un bon départ, et cela me réussit bien!

 


L’ histoire de ventre de Magali Bron !

Mon ventre a été mon allié durant ma première grossesse.. J’ai eu des problèmes de tension durant presque toute la période du 1er et 2ème trimestre et j’avais un risque d’accoucher prématurément. A 7 mois et demi de grossesse un soir, alors que mon mari était absent (en semaine de ski avec mon beau père) j’ai senti comme un malaise dans mon ventre, quelque chose clochait, je ne savais pas quoi mais il y avait quelque chose d’anormal là-dedans… Je me suis finalement décidée d’aller à l’hôpital. Et là on m’a dit que je faisais une pré éclampsie, que l’on devait me sortir mon bébé de toute urgence car ma vie et la sienne étaient en danger et donc j’ai accouché avec 7 semaines d’avance par césarienne, d’urgence, d’un beau petit bébé (1.9 kg) qui après un mois à l’hôpital nous a rejoint à la maison et qui est en pleine forme depuis! Si je n’avais pas écouté mon ventre ce soir-là, je ne serais pas là pour vous raconter mon histoire!

 


Merci à Christina Varveris de nous avoir fourni la première histoire de ventre !

Avant, je ne pensais qu’avec ma tête. Carrière, sport, petit-ami, amis, l’agenda était plein. Et tout allait bien. Un peu stressant mais ainsi va la vie, n’est-ce pas? J’ai passé les 7 semaines d’heures supplémentaires que j’avais cumulées à Carthagène en Colombie où je vis encore aujourd’hui. Là-bas, mon cœur s’est ouvert ou, autrement dit, j’ai commencé à écouter mon ventre. Et seulement lui. Au lieu d’accepter ma promotion, j’ai démissionné de mon travail, cédé le bail de mon appartement et déménagé à Carthagène. Au bord de mer. Au chaud. Et aux côtés de ce nouvel homme qui était entré dans ma vie. Une relation difficile et quand j’y songe, je ne pensais qu’avec mon ventre, plus avec ma tête. Après trois ans, une diversité sans fin d’émotions, une école de kite que nous gérions ensemble et un enfant né de notre relation, j’ai dû rebrancher ma tête car ça n’allait plus.

Read more